Succédant à Bouli Lanners, Marc-Henri Wajnberg est le parrain de cette 4ème édition du Jour le plus court. Il défend l'idée que le court métrage n'est pas forcément un "passage obligé" avant le long métrage, mais bien un genre cinématographique à part entière, que l'on peut explorer tout au long de sa carrière. 

 

Biographie

Marc-Henri Wajnberg, né à Bruxelles, a effectué ses études de cinéma à l'INSAS, Institut National Supérieur des Arts du spectacle et des techniques de diffusions.

Il multiplie ses créations audiovisuelles, notamment avec Clapman, une série de 1200 shorts de 8 secondes qui seront diffusés quotidiennement dans plus de 50 pays.

En 1993 il réalise son premier long-métrage, Just Friends, qui nous plonge dans le milieu musical du jazz, à Anvers en 1959, à travers un saxophoniste talentueux rêvant de faire carrière à New-York. 

Il réalise le court-métrage Le Réveil en 1996, récompensé par le Rail d'Or à Cannes et dans lequel il met en scène un magistral Jean-Claude Dreyfus se réveillant chaque matin au moyen de mille mécanismes ingénieux.

 
Marc-Henri Wajnberg
Marc-Henri Wajnberg

Il se consacre également à la réalisation de documentaires de création, tels que Evgueny Khaldei, photographe sous Staline en 1997, où il part à la rencontre de cet émouvant photographe de guerre. En 2001, il réalise Oscar Niemeyer, un architecte engagé dans le siècle, un témoignage sur l'architecte le plus prolifique du 20ème siècle.

Au cours des années 2000, Marc-Henri Wajnberg développe de nombreux projets. Il conçoit et produit une collection 33 documentaires pour Arte, Kaléidoscope, regards sur un cadre de vie, dont il réalise quatre épisodes. 

Il collabore au développement et coproduit Five Obstructions, long-métrage documentaire de Lars von Trier et Joergen Leth.

En 2009, Marc-Henri Wajnberg produit une collection de 5 documentaires tournés en République Démocratique du Congo, La Terre, Des Hommes. Dans le cadre des 50 ans d'Indépendance de l'Afrique, il réalise Portrait de Kinshasa pour la série de webdocumentaires d'Arte.

De cette rencontre avec Kinshasa et ses habitants, Marc-Henri Wajnberg réalise en 2012 son second long-métrage, Kinshasa Kids. Une fiction mêlée au style documentaire qui raconte l'histoire de 8 enfants des rues en quête d'une vie meilleure dans une Kinshasa bouillonnante qui peine encore à se reconstruire. 

Marc-Henri Wajnberg
Marc-Henri WajnbergMarc-Henri Wajnberg

Filmographie sélective

Kinshasa Kids, 2012, long-métrage. 
Portrait de Kinshasa, 2010, webdoc Arte. 
La Ligne, 2006, animations 600x11 sec. 
Kaléidoscope, regards sur un cadre de vie, 2002 à 2005, documentaire (4 épisodes). 
Oscar Niemeyer, un architecte engagé dans le siècle, 2001, documentaire. 
Evgueny Khaldei, photographe sous Staline, 1997, documentaire. 
Le Réveil, 1996, court-métrage. 
Just Friends, 1993, long-métrage. 
Mr Almaniak, 1990, shorts 365 x 50 sec. 
Clapman, 1983, shorts 1200x8 sec.

Prix

Just Friends a été récompensé par 13 prix internationaux, dont les prix de meilleur film belge, meilleur acteur (Josse de Pauw) et meilleur réalisateur au Festival de Film de Gand (Prix Joseph Plateau).

Le Réveil a remporté, outre le Rail d'Or à Cannes, 22 autres prix internationaux.

Evgueny Khaldei, photographe sous Staline a été primé par 3 prix et Oscar Niemeyer, Un architecte engagé dans le siècle a également été consacré internationalement par 12 prix. 

Kinshasa Kids a reçu le Prix des Droits de l’Homme, remis à Strasbourg par 8 ambassadeurs et le prix du Public au Festival de Bucarest. Le film a été sélectionné à Venise, Toronto, Busan, New York, … (8 prix et plus de 60 festivals).

 

Nos partenaires

  • rtbf
  • Logo BeTV
  • rtbf la trois
  • la premiere
  • image001.png
  • sabam
  • universcine

Website by  woluweb light nospace mini

© 2017 Le Jour le Plus Court